Bannière

Media Mosaique

Vendredi, 09 Décembre 2016
Accueil

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

Par Donald Jean (Mon bilan de fin campagne sur François Legault)

Trop jeune, la Coalition avenir Québec, qui offre une troisième voie aux déçus de l’échiquier politique québécois, jadis bipartisan, dispose d’un palmarès vierge en matière de diversité. À part la "cacophonie de promesses" de toutes sortes de la CAQ qui réveille certains et qui indispose plusieurs, les intentions du parti de François Legault en matière de diversité, faute d’un débat sérieux sur la question, demeurent encore floues.

Le fait d’avoir Dominique Anglade (d’origine haïtienne, candidate dans Fabre) ou Abel Arslanian (d’origine arménienne, candidat dans Acadie) à ses côtés, est loin d’être une caution pour François Legault. Cet apôtre du changement n'innovera en rien s'il ne tient pas compte des préoccupations des différentes couches de la population québécoise. Legault fera du neuf avec du vieux et la CAQ ne sera qu'une copie du passé si son chef refuse d'admettre qu'une formation politique, crachant sur le statu quo, se doit de faire la part belle à la diversité dans sa plateforme électorale.

Au contraire, s’il y a un engagement sibyllin de Legault -que personne n’a dénoncé- c’est celui de barrer la route à la diversité au sein de la fonction publique. Ceux qui ne jurent que par un poste au sein du gouvernement vont devoir attendre longtemps, car les départs à la retraite ne seront pas comblés sous une éventuelle administration caquiste. En annonçant le renvoi d’au moins 4 000 employés chez Hydro-Québec, l'ex-No1 d'Air Transat omet de dire qu’il verrouille, par extension, l’accès au géant parapublic à la diversité. À ne pas oublier la formule consensuelle prônant ceci : à compétences égales, une minorité sera privilégiée lors d’une embauche, vu la très faible présence de la diversité qui oscille entre 3 et 5% dans l’administration publique.

Toutefois, il faut faire la part des choses. François Legault a  le mérite de vouloir inculquer à nos enfants le désir de l’entrepreneuriat. C’est mieux pour une société, et c’est tout aussi valable pour chaque individu qui la compose, de favoriser la création de la richesse en se lançant en affaires au lieu d’attendre un chèque de l’État ou d’un patron. Posez-vous la question : si autant de patrons n’avaient pas pris le risque de lancer une entreprise, de quoi vivraient les salariés? Personnellement, je crois que c'est un bon point  pour Legault quand il propose d’insérer un cours obligatoire sur l’entreprenariat même au primaire. Des études scientifiques ont, en effet, confirmé que le goût du business est moins prononcé au Québec chez les jeunes contrairement aux autres provinces canadiennes. Aussi, sa promesse de se battre pour le maintien des sièges sociaux au Québec fait également du sens quand on sait que c’est au sommet de la hiérarchie que les grandes décisions se prennent. Son souci de venir en aide aux entrepreneurs est tout aussi louable. Espérons que Pauline Marois, qui envisage de créer sa Banque de développement du Québec, à l’image de la fédérale BDC, sera aussi à l’écoute de ceux qui veulent créer de la richesse dans la métropole, en régions et aussi dans la diversité.

A-t-il enfin l'étoffe d'un premier-ministre? Il faut dire que, grâce à l'appui des médias, François Legault et sa nébuleuse (CAQ) ont réussi à passer le test. Le chef de la Coalition finit par imposer sa stature à telle enseigne qu'il devient la révélation de la campagne électorale. Homme d'affaires de son état, il a procédé à la manière de celui qui se en lance en affaires: Legault a eu la fameuse idée, conçu le produit, est parti le vendre dans les principales régions du Québec, sorti son logo, paff, en quelques mois, le parti politique est né, et le voilà aux portes du pouvoir à Québec, quasiment du jamais vu! Grosse opération de marketing politique! Tel n'est paradoxalement pas le cas pour Québec solidaire qui a réussi à faire pourtant beaucoup de bruit à l'Assemblée nationale avec son seul député, le Dr Amir Khadir. Ce qui nous amène à conclure, et je vous laisse méditer là-dessus, que le carnet d'adresses de l'homme d'affaires multimillionnaire n'est pas celui du médecin d'origine iranienne. Et à Legault de ne pas se tromper de cible, car le Québec n'est pas une entreprise.

Bilan de fin campagne signé Donald Jean:

 

 

Sur le même sujet:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE - (Le chef de la Coalition avenir Québec François Legault )




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Pourquoi le MosaïZOOM? Donald Jean, l'initiateur, répond (VIDÉO)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quid du MosaïZOOM? Quelle en est sa portée? Le mieux placé pour en parler demeure bien évidemment l'initiateur de cette nouvelle affiche, en la personne de Donald Jean? En effet, selon le PDG de Médiamosaïque, cette initiative ''envoie un puissant message en termes de consolidation (du) positionnement'' de son organisation.

 

Luciano Del Negro nommé président du Conseil Éditorial de Médiamosaïque

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Luciano Del Negro vient d'être investi dans ses nouvelles fonctions de président du Conseil Éditorial de l'Agence de presse Médiamosaïque. L'annonce a été faite lors de la première édition du MosaïZOOM, le cocktail de la rentrée de la diversité, qui s'est déroulé à la Tour Banque Nationale le 20 octobre dernier à Montréal.

 

L'Agenda de l'année de la diversité dévoilé au MosaïZOOM (COMMUNIQUÉ)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d'envoi ce jeudi 20 octobre de la première édition du MosaïZOOM. L'événement, qui a eu lieu, comme annoncé, à la Tour Banque Nationale, s'est déroulé en présence d'un public ravi de l'initiative. Réalisé par l'Agence de presse Médiamosaïque et présenté par la Banque Nationale, le MosaïZOOM a levé le voile sur un chronogramme d'activités destinées à faire briller la diversité à travers le Québec et dans le Canada.  

 

Grand comeback du premier blogue de la diversité!

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Après avoir fracassé des records d'audience ou de consultations sur la plateforme de Médiamosaïque, le premier blogue de la diversité effectue son grand comeback cet automne. Avec une palette de thématiques et de nouvelles têtes d'affiche, le MosaïBLOGUE revient en force, et ce, pour la plus grande délectation des lecteurs.