Media Mosaique

Mercredi, 26 Novembre 2014
Accueil Nos Communautés Par communauté Les Tunisiens au Québec: une communauté qui mérite la peine d'être connue

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - La communauté tunisienne, dont les premiers ressortissants ont commencé à s’établir ici au début des années 1970, est, si l’on se fie à sa pyramide d’âge, relativement très jeune. D’ailleurs près de 50% d’entre eux fréquentent nos campus universitaires au Québec et dans le reste du Canada.

Une communauté fixe ou nomade?

«Nous (les Tunisiens) n’avons pas une immigration de familles ici», a expliqué à l’Agence de presse Médiamosaïque, le consul de la Tunisie à Montréal, Imed Sassi. Contrairement à d’autres communautés bien implantées en sol québécois, les Tunisiens ne s’y installent avec le sentiment de faire venir leurs proches.

En général, poursuit le diplomate, «les Tunisiens envisagent ordinairement la possibilité de rester au Québec ou au Canada après cinq ou six années d’études au pays. Et même après, bon nombre d’entre eux préfèrent le va-et-vient après avoir obtenu le statut d’immigrant reçu ou de citoyen canadien.»

Qu’en est-il de la taille?

Comparativement à la France (l’ancienne puissance colonisatrice) où ils sont plus de 600 000 à  élire domicile, les ressortissants tunisiens du Canada forment une communauté démographiquement moins dense. Imed Sassi, qui dit se référer aux chiffres émis par Statistique Canada, avance un nombre approximatif de 20 000 âmes.

Cependant, si ladite communauté ne s’impose pas encore numériquement à l’instar des Italiens, des Français ou des Haïtiens, son apport à la société québécoise et canadienne est loin d’être négligeable, a fait remarquer le diplomate en poste Montréal depuis 2005.

Les secteurs d’activités

En effet, très présents dans le milieu universitaire canadien, les Tunisiens d’origine disposent de plusieurs générations de diplômés, bien que le pays d’origine ne se classe que parmi les nations ayant vu le jour au cours de la deuxième moitié du siècle dernier (1956).

Toutefois, à part l’environnement académique ou estudiantin, les Québécois ou Canadiens d’origine tunisienne ont surtout une réputation de fonctionnaires, de chefs de PME, de banquiers, d’experts en nouvelles technologies (TIC). Ils offrent surtout des services et très peu d’entre eux s’illustrent dans l’industrie lourde, a précisé le consul Sassi.

 

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (Imed Sassi, en entrevue à l'Agence de presse Médiamosaïque en ses bureaux à Montréal)




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Commentaires  

 
+1 #1 Sophie St-Laurent 2010-09-19 04:47 bonjour,j'ai un ami qui demeure en tunisie,il est a la recherche d'un contrat de travail pour pouvoir venir s'installer a québec avec moi.Il est infirmier mais est pret a travailler dans n'importe quel domaine en attendant de pouvoir faire le métier qu'il aime.En espérant avoir de vos nouvelles dans les plus bref délai,je suis sur que vous pouvez m'aider.
merci,Sophie St-Laurent
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

Étudier au Québec: gain pour Haïti, déficit en vue pour les Dominicains

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - Pourquoi payer aussi cher en République Dominicaine quand les étudiants haïtiens, qui sont nombreux à se former en territoire voisin, peuvent se procurer un diplôme universitaire de meilleure qualité (standard nord-américain) et en français au Québec? C’est ce qui ressort grosso d’une publication signée François Jean-Denis, un professionnel montréalais qui se spécialise dans le domaine de l’immigration au Canada.

 

TOP 20 de la Diversité: un Palmarès encore plus impressionnant pour 2013

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - Une nouvelle cuvée du prestigieux palmarès des "Plus Grandes Personnalités de la Diversité de l'Année" a été  révélée officiellement le 31 décembre. Cet exercice passionnant, qui est à sa deuxième édition, est le fruit d'une vaste enquête au cours de laquelle les réalisations de plus d'une centaine de leaders ont été scrutées à la loupe.

 

«Être chinois» crée du buzz au Québec

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - Salle archi-comble le 15 février dernier au Centre communautaire et culturel chinois de Montréal! Tant à l'extérieur que dans les escaliers, voire dans la salle ou se déroulait la grande première du film «Être Chinois au Québec», c'était la cohue. On pouvait dénombrer entre 500 et 600 personnes, avait constaté sur place l’Agence de presse Médiamosaïque.

 

La recette du «cube Maggi» pour des fesses rondes et sexy

MONTRÉAL - Les fesses super rondes exhibées par certaines Africaines ne seraient pas toutes «naturelles». Ce n'est pas une blague, des Congolaises, pour la plupart, se serviraient du cube Maggi, très utilisé dans la cuisine tropicale, par voie anale pour arrondir leur postérieur.