Bannière

Media Mosaique

Mercredi, 23 Avril 2014
Accueil Arts et Spectacles Showbiz "Fils Béni": une histoire gréco-montréalaise à l’affiche à l'Excentris

EnvoyerEnvoyer ImprimerImprimer PDFPDF

MONTRÉAL - À compter du 1er juin "Fortunate Son / Le Fils Béni", Le premier documentaire du réalisateur Tony Asimakopoulos sera projeté à l'écran à Montréal, a appris la rédaction de l'Agence de presse Médiamosaïque.

 

 

En effet, ce récit autobiographique de ce Montréalais d'origine grecque " dresse le portrait d’une famille qui tente de faire la paix avec elle-même, alliant humour décapant et ironie salutaire ", a jugé Sylvie Roy qui s'occupe de la promotion dans un communiqué qu'elle a adressé à Médiamosaïque.

 

Une histoire personnelle

Dans la jeune vingtaine, le réalisateur sombre dans la consommation de drogues dures. Il parvient à
surmonter sa dépendance, mais n’en sort pas indemne. Fragilisé, isolé de sa famille après plusieurs années, il prend alors conscience des ravages qu’a pu leur causer sa toxicomanie. Prenant sa caméra à témoin, Tony jette un regard nouveau, à la fois sur lui-même et sur ses parents, « Vasso » et « Menio », deux immigrés grecs vivant à Montréal.

Renouant avec ses origines, Tony Asimakopoulos plonge dans cette aventure émotionnelle avec une candeur déconcertante. L’utilisation d’extraits des films antérieurs du réalisateur permettent une incursion dans la période trouble de sa toxicomanie.


Profil du réalisateur

Réalisateur et monteur basé à Montréal, Tony Asimakopoulos a récemment complété son premier long métrage documentaire,  The Fortunate Son / Le Fils Béni. Formé à l’université Concordia de Montréal, Tony a réalisé plusieurs courts métrages, dont Jimmy Fingers (1991) et Mama’s Boy (1992), qui ont retenu l’attention à Toronto, à Montréal, à Locarno, à Göteborg et à Melbourne.

Après avoir surmonté une dépression et un problème sévère de toxicomanie, Tony a participé au documentaire  Confessions of a Rabid Dog (John L’Écuyer, 1997). Il a également mis sur pied des ateliers vidéo pour des jeunes à risque dans la ville d’Ottawa.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 




Ajouter cette page à vos réseaux
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! Yahoo! Free Joomla PHP extensions, software, information and tutorials.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Bannière
Publicité
Bannière

Commentaires les plus récents

RSS

MosaïZOOM

 

TOP 20 de la Diversité: un Palmarès encore plus impressionnant pour 2013

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - Une nouvelle cuvée du prestigieux palmarès des "Plus Grandes Personnalités de la Diversité de l'Année" a été  révélée officiellement le 31 décembre. Cet exercice passionnant, qui est à sa deuxième édition, est le fruit d'une vaste enquête au cours de laquelle les réalisations de plus d'une centaine de leaders ont été scrutées à la loupe.

 

«Charte des valeurs»: le budget de la «Com» en dollars (EXCLUSIF)

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – La campagne publicitaire du gouvernement autour de la "Charte des valeurs québécoises" bat son plein dans les médias de la Province. Si plus d'un savait qu’un budget avoisinant les deux (2) millions de dollars a été décaissé pour promouvoir le document controversé, on se fait désormais une petite idée de la répartition de cette somme.

 

«Être chinois» crée du buzz au Québec

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) - Salle archi-comble le 15 février dernier au Centre communautaire et culturel chinois de Montréal! Tant à l'extérieur que dans les escaliers, voire dans la salle ou se déroulait la grande première du film «Être Chinois au Québec», c'était la cohue. On pouvait dénombrer entre 500 et 600 personnes, avait constaté sur place l’Agence de presse Médiamosaïque.

 

La recette du «cube Maggi» pour des fesses rondes et sexy

MONTRÉAL - Les fesses super rondes exhibées par certaines Africaines ne seraient pas toutes «naturelles». Ce n'est pas une blague, des Congolaises, pour la plupart, se serviraient du cube Maggi, très utilisé dans la cuisine tropicale, par voie anale pour arrondir leur postérieur.